Les 10 digital gurus qu’il faut suivre en 2015

Tendances digitales, les 10 digital gurus qu'il faut suivre en 2015

Pour vous inspirer, un authentique kit de munitions, loin du verbiage et des lieux communs

1. 石黒浩 Le Professeur Hiroshi Ishiguro @hiroshiishiguro

Hiroshi IshiguroRoboticien japonais, directeur du Intelligent Robotics Laboratory au Department of Adaptive Machine de l’Université d’Ōsaka, a déclaré que dans un avenir proche « tout le monde (au Japon ?) aura un androïde comme aujourd’hui on possède un téléphone portable. » Se basant sur la conviction que les ordinateurs ont déjà surpassé les capacités humaines, Hiroshi prédit que les robots vont devenir plus intelligents et dépasser nos capacités. Tout en constatant que « plus la machine ressemble aux gens, plus ils se sentent à l’aise à leur contact », l’universitaire-entrepreneur concède néanmoins que la sympathie se mue en inquiétude quand les robots deviennent trop humains, qualifiant de « vallée de l’étrange » la frontière mentale qui sépare l’attirance de la répulsion.

Dans un avenir proche «tout le monde aura un androïde comme aujourd’hui on possède un téléphone portable.

Cette réflexion sur les limites, sur la ligne de démarcation entre sentiment de confort et d’inconfort lié aux technologies est également présente au cœur des nouveaux enjeux du marketing digital et s’exprime, par exemple, dans l’adhésion et/ou/puis le rejet d’une personnalisation marketing poussée trop loin, du passage de Big Data à Big Brother. Nous sommes contents de nous voir proposer des produits proches de nos intérêts, mais nous sommes mal à l’aise à l’idée d’être des consommateurs totalement prévisibles (surveillés, analysés), finalement libres comme des machines. L’éthique du web pose question en 2015 !

Qu’il vous séduise ou qu’il vous déroute, le Professeur Ishiguro alimentera de façon médiate votre réflexion éthique et sur les bonnes pratiques marketing en 2015. Suivez le guru ! Hiroshi Ishiguro on Singularity 1 on 1: Technology is a way to understand what is human!

Selon le media Viuz (à suivre également en 2015), les Robots débarquent en 2015 et entrent dans nos vies. Au-delà des initiatives de Jeff Bezos qui fait passer ses robots Kiva de 1 500 à 10 000 pour réduire les coûts logistiques d’Amazon de 30 à 40 %, les nouveaux robots viennent aussi améliorer le quotidien. Cette année Pepper le Robot compagnon d’Aldebaran sera utilisé dans 10.000 magasins Nestlé. Par ailleurs, les expériences encore limitées : assistants de parking à l’aéroport de Dusseldorf, ou OSHbot le Robot assistant de rayon de Lowe’s vont se multiplier.

Lire aussi : Fier d’être un numéro ? , Influencia
Et aussi : Plus d’anonymat et moins de publicité, Indexel

2. Satya Nadella @satyanadella

Satya NadellaLe plus politique de nos gurus, mais pas le moins intéressant, loin de là. L’approche du PDG de Microsoft pour son entreprise (et le reste du monde qui lui est manifestement rattaché) tient en un mot : « restart ». Satya Nadella est en train de réaliser une énorme prouesse. Il est en train de réinventer l’une des plus grandes sociétés informatiques du monde dans un marché lui-même en pleine mutation, en pleine réinvention.

Prenons qu’un seul exemple, la réinvention de la mobilité. Une vision, une prophétie, une promesse : Mobile first, Cloud first. « Aujourd’hui, nous avons une définition particulière de la mobilité, qui se limite généralement au téléphone mobile. Mais demain, tout sera interconnecté au cloud et aux données. Et c’est le logiciel qui sera le liant entre tout cela », explique le PDG, dans un entretien filmé. Selon Satya, « le terminal mobile est avant tout un moyen pour accéder aux données du cloud. Le cloud est le trait d’union qui nous permet de concrétiser cette vision.» Et c’est bien d’une vision qu’il s’agit. Une façon d’envisager l’avenir et une tentative de donner forme à cette projection mentale. Un guru quoi ! Qui – prosélyte – prépare un cloud qui impliquera de servir tous les types de terminaux (Windows Phone, iOS et Android), ce que permet déjà Azure.

Aujourd’hui, nous avons une définition particulière de la mobilité, qui se limite généralement au téléphone mobile. Mais demain, tout sera interconnecté au cloud et aux données.

Satya et Microsoft seront probablement plus disruptifs en 2015 qu’ils ne l’ont été dans toute l’histoire de la firme. Et le monde de bouger avec eux ; Windows 10 et surtout HoloLens pourraient bientôt faire de Microsoft un des leaders pour les media interactifs du futur en concurrence frontale avec Facebook et son Oculus Rift.

Le must read : Restart: Microsoft in the age of Satya Nadella, Wired, Jessi Hempel
Et lire aussi : Satya Nadella profile, Forbes

3. Elon Musk @elonmusk

Elon MuskEn tant que fondateur de PayPal, de Tesla Motors et de SpaceX (ou Space Exploration Technologies Corporation, société travaillant dans le domaine de l’astronautique et du vol spatial qui est aujourd’hui l’un des deux prestataires privés à qui la NASA a confié le transport de fret vers la station spatiale internationale (ISS) dans le cadre du programme COTS), Elon a vraiment le parfait profil du guru, se déjouant des usages traditionnels et s’intéressant à tous les sujets digitaux depuis l’e-commerce jusqu’aux transports personnels, et jouissant aussi bien d’un charisme hors norme et d’une large audience que d’une écoute attentive. Elon est The influenceur, s’il en est un. Tout chez cet entrepreneur n’est que disruption. La parfaite illustration que la réussite est avant tout un état d’esprit.

Mais quel rapport avec nos préoccupations ? PayPal n’est plus une nouveauté et le vol spatial nous semble un peu éloigné de la transformation digitale et quotidienne de nos entreprises et marques… sauf que le dernier projet de cet esprit libre nous concerne tous, et concerne nos enseignes commerciales et organisations. En effet, Elon souhaite construire un internet spatial et aurait déjà investi près de 10 milliards de dollars pour proposer un accès internet à l’ensemble de la planète et ses 7 milliards d’habitants via l’espace. Comment ? En mettant en place un réseau de 4000 petits satellites navigant à 36 kilomètres au-dessus du sol terrestre et capable de fournir un réseau internet n’importe où dans le monde. Elon a même réussi à entraîner avec lui Google qui a investi 1 milliard de dollars, preuve de son influence s’il en fallait une. En faisant de l’espace le nouveau terrain de jeu du digital, Elon va accélérer les changements de comportements des nouveaux consommateurs digitaux. L’impact sur nos marques sera considérable.

Elon, un guru à suivre pour ses idées, et pour ses actions. Elon Musk, the 21st Century Industrialist, Bloomberg Businessweek Technology

4. Frédéric Cavazza @FredCavazza

Frédéric CavazzaConsultant et conférencier digital cumulant 15 années d’expérience dans les métiers du web et du commerce électronique auprès d’agences web (Fi System, Wcube, Framfab, et SQLI !) ou de grands comptes (AXA, CNAM, Bouygues Telecom), mais aussi rédacteur et animateur de blogs et de communautés d’experts sur les réseaux sociaux, le e-commerce, et autres sujets en relation avec le digital. Fréderic prend la parole auprès des grandes marques B2B et B2C pour partager sa vision et ses analyses pertinentes sur le digital.

La prédiction du guru pour 2015 : les consommateurs achèteront indifféremment en magasin ou en ligne en fonction des opportunités, de leurs envies ou contraintes. Toujours aussi exposés aux différentes sollicitations numériques et physiques, les consommateurs passeront à l’acte en privilégiant la satisfaction de leur besoin quelque soit le mode opératoire.

Qu’il soit online ou in store, l’acte d’achat sera basé sur la satisfaction. 2015 sera l’année de la consécration pour une forme parfaitement décloisonnée de commerce. Communiquer sur la qualité de ses produits et services sera un critère déterminant.

www.fredcavazza.net
A lire, les contributions de Fred Cavazza reprises par Forbes.

5. Alice Zagury @Alice_zag

Alice ZaguryCofondatrice de The Family, une école pour les start-up, sorte d’accélérateur de croissance. On y évoque business plan, storytelling, branding… avec plus de 180 entreprises françaises. La condition pour y entrer : The Family prélève 1 % du capital de la start-up. Avant de lancer le site en 2013 avec deux associés, Alice a travaillé chez Silicon Sentier et au Camping (qu’elle l’a dirigé, carrément !), les deux incubateurs du conseil régional d’Ile-de-France et de la mairie de Paris.

Aguerrie à la communication pendant ses études à l’EM Lyon, c’est elle qui invente les noms des événements organisés par The Family : « Koudétat » pour le programme de formation à l’entrepreneuriat ; « Les Barbares attaquent » pour éclairer les grands groupes sur les disruptions numériques en vue secteur par secteur.

Alice n’est pas un pays, mais une merveille. De tous nos gurus elle est incontestablement la plus combattante. C’est bien avec elle que vous gagnerez la paix en 2015 et que vous éviterez de vous faire uberiser (voir plus loin la section buzzwords) !

www.thefamily.com

A lire : Alice Zagury, la marraine républicaine des entrepreneurs, La Tribune, Perrine Créquy

6. Jérémy Benmoussa @JeremyBenmoussa

Jérémy BenmoussaDirecteur Conseil eCommerce chez WAX Interactive, entrepreneur dans le monde du digital depuis de nombreuses années, véritable Digital Strategist, créateur et blogueur de Locita, fondateur de #Code4all… Jérémy est un peu notre guru-ploymorphe du digital.

Sa bonne parole de 2015 :

« 2014 a été une année de prise de conscience pour les marques. En 2014, elles ont vu l’ampleur que commencent à prendre les objets connectés et entrevoient le fabuleux potentiel de leur utilisation dans un cadre professionnel, que ce soit dans le retail ou dans des zones de travail.

2015 sera, je l’espère, l’année des premières mises en oeuvre. Je pense que les marques veulent désormais tester ce potentiel dans leur propre contexte et tenter des approches marketing à la fois locales et globalisées, en s’appuyant sur la connaissance qu’ils peuvent avoir des clients et en multipliant les interactions avec ceux-ci. »

Tout est dit, puissamment résumé, de la théorie, du marketing et des usages à la pratique, tout est une question de contexte et de mesure, de test, d’agilité.

Suivez le blog-guru-Jérémy : www.benmoussa.net

7. Axelle Tessandier @axelletess

Axelle TessandierConsultante (comprendre content strategist, trend spotter, writer, curator, bold thinker) et fondatrice d’AXL Agency, Axelle fait partie des Frenchies qui ont percé en Amérique. Installée en Californie depuis cinq ans, cette ancienne directrice du marketing de la branche américaine de Scoop.it a fondé son « mini-think tank ». Incollable sur les enjeux du numérique, du management de l’innovation et de la génération Y, elle partage son expertise avec des entreprises de l’Hexagone comme My Little Paris, le Web ou Puma.

Everything around u that u call life was made up by people that were no smarter than u.

Vous êtes un cadre dirigeant confronté à la transition digitale ? Alors suivez ce guru made in France. Et comme dirait Axelle en anglais-branchouille dans le texte : «Everything around u that u call life was made up by people that were no smarter than u», soit « Tout ce qui vous entoure que vous appelez la vie (courante) a été réalisé par des gens qui n’étaient pas plus intelligents que vous ».

http://axlagency.com

Parcourez les tribunes d’Axelle pour le Huffington Post, ainsi que son blog, sobrement intitulé My name is Axelle like Axl Rose, tout un programme… http://axelletess.tumblr.com/

8. Brian Solis @briansolis

Brian SolisExpert analyste du marketing digital et anthropologiste au sein d’Altimeter Group, Brian estime que l’évolution technologique de nos sociétés met le digital au cœur de nos préoccupations et de notre quotidien. Créateur du concept de « Darwinisme digital » ; lorsque les technologies et la société évoluent plus rapidement que notre capacité à nous adapter.

Guru sympathique bien qu’alarmiste et quelque peu inquiétant, sa vision évolutionniste se résume en 2015 à : Adapt or Die ! Dit autrement, nous assistons à l’émergence ultra-rapide d’une génération multi-connectée, la première qui ne se définit pas par l’âge mais par son niveau de maîtrise des nouvelles technologies. Les consommateurs de troisième génération attendent des entreprises qu’elles aillent vers eux, qu’elles s’adaptent à leurs besoins, et ne supportent plus qu’on les ignore. Les entreprises doivent donc s’assouplir, comprendre qu’un business model n’est pas rigide et se fabriquer d’autres outils de mesure de la performance ou du succès. La notion même de ROI (Return On Investment) est désuète sur internet, il s’agirait plutôt d’envisager un Return on Influence, Return on Involvment ou encore un Relevance on Interaction. Il ne s’agit plus de calculer le ROI en des termes pécuniaires, mais en des termes humains d’influence, d’engagement, d’interactions. Il est temps de changer nos cadres de références.

Au final, beaucoup d’intelligence en concentré. Pour tous ceux qui souhaitent bousculer un peu leurs certitudes, Brian est le guru idéal pour 2015.

www.briansolis.com
Lire : Ce qui vous sauvera, c’est devenir humain, Regards Sur Le Numérique Mag, Antoine Bayet & Arthur Jauffret

9. Natalie Massenet

Natalie MassenetGuru ou prophète ? Les innombrables prises de paroles de la fondatrice de Net-a-Porter et membre du British Fashion Council résonnent aux premiers abords comme les déclarations kabbalistiques de Madona, avec une différence notoire cependant : les conseils de Natalie sont véritablement éclairés et elle maîtrise formidablement bien son sujet du e-commerce pour l’univers de la mode et de manière plus large, pour le retail en ligne (ou e-tail). Visionnaire des tendances, cette californienne est classée par Time parmi les 100 personnes les plus influentes de la planète.

Si vous rêvez d’un monde où les pages de magazines sont directement reliées à votre livreur FedEx, devenez adeptes de Natalie, elle est votre guru !

www.net-a-porter.com

Lire aussi : Lessons From Natalie Massenet, Vogue UK, et www.vogue.co.uk/person/natalie-massenet
Et encore : http://time.com/70889/natalie-massenet-2014-time-100/, Time

10. Vous !

guru-youUltime recommandation de survie : suivez votre instinct en 2015 et avancez intuitivement vers vos envies, soutenez vos désirs.

Comme nous le disions à propos d’Elon Musk, la réussite est un état d’esprit. Et si le prochain guru du digital c’était vous ?

WAX Interactive et SQLI Enterprise se tiennent à vos côtés pour vous accompagner dans la réalisation de l’ensemble de vos projets digitaux, depuis le conseil jusqu’à la mise en production, pour les métiers et pour les DSI.

Ensemble, gagnons la paix !

 

Allez plus loin et téléchargez le :

Livre Blanc des tendances digitales 2015

 

Jonathan Pitcher
Publié le par
Jonathan Pitcher
Marketing Communication
2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 réflexions au sujet de « Les 10 digital gurus qu’il faut suivre en 2015 »

    1. Bonjour cher lecteur anonyme,

      Comme tu l’auras sans doute compris, la vocation de ce petit papier (écran) n’est pas de remettre des médailles à une élite aristocratique sur la base d’un mérite mesurable de manière démocratico-scientifique, égalitaire et juste, mais d’offrir des pistes d’inspirations complètement subjectives, iconoclastes, hétérodoxes et complémentaires. Je trouve les profils extrêmement marginaux et exceptionnels comme celui d’Elon Musk tout aussi inspirants que ceux des gourous « de proximité ». Je t’invite à un petit détour parabolique (παραϐολή) et musical. On peut s’inspirer de Brahms, Herbie Hancock (j’adore Herbie !) et Quincy Jones, mais on peut en même temps, s’inspirer d’un musicien de rue qui, aussi modeste soit il, peut exprimer une forte sensibilité personnelle. Des gurus il y en a partout. Qu’est-ce qui les rend différents ? Une seule réponse possible : le regard que l’on porte sur eux, l’écoute, l’empathie. Il n’y a pas de gurus objectif.

      And you? qui t’inspire ? quelles sont tes idoles digitales ? des people du métier ? des artisans anonymes ? des collègues ?

      Au plaisir de te lire.

      Jonathan