Les 10 incontournables du SEO lorsque l’on écrit un article pour internet

10 incontournables en SEO

Un article de Thomas Poulard, Consultant Search Marketing, WAX Interactive

Ecrire pour le web est un exercice qui connaît certaines contraintes SEO, que chaque rédacteur doit s’imposer pour tout article. En effet, s’il existe de très nombreux critères pour qu’un article soit correctement référencé sur les moteurs de recherche, nous avons retenu 10 règles simples mais incontournables à respecter ! 

1. Rechercher les mots clés à l’aide d’outils SEO gratuits 

Il existe plusieurs outils disponibles et gratuits pour vous aider à trouver des mots clés, et surtout des mots clés recherchés par les internautes. Je recommande les suivants : 

  • Google Keyword Planner  
    Cet outil de Google fournit des listes de mots clés avec les volumétries de requêtes mensuelles, vous guidant ainsi sur le choix des termes à privilégier. Pour pouvoir l’utiliser, il suffit de disposer d’un compte Adwords actif pour avoir les volumes exacts. Autrement, l’outil ne fournit que des estimations. 
     
  • Google Trends  

Comme son nom l’indique, cet autre outil de Google permet de connaître les tendances de recherche pour un mot clé donné. Son intérêt est qu’il offre la possibilité de comparer les tendances de plusieurs mots clés. 

Ce 3e outil fournit des idées de mot clé, toutefois sans volumétrie associée. Vous pouvez utiliser le système de niveau (level 1, level 2, level 3) pour obtenir de nombreuses déclinaisons du mot clé ciblé. 

Avec Soolve, vous trouvez des idées de mots clés à utiliser et vous permet de les sauvegarder par listes. 

 2. Insérer le mot clé dans le « titre Google » (aka titre HTML) 

Une fois votre mot clé sélectionné, il est temps de créer votre contenu. 

Le titre HTML d’une page joue un rôle primordial dans l’optimisation de celle-ci (et donc de son référencement). Idéalement, le titre HTML doit être le même que le titre de votre article et contient forcément le mot clé. 

Aussi, privilégiez les titres courts (70 caractères maximum), soyez donc synthétiques ! 

3. Insérer le mot clé dans le chapô 

Le chapô, c’est paragraphe introductif de l’article. Il doit par définition être plutôt court que le corps du texte et comporter au moins une fois le mot clé visé. Niveau longueur, le chapô idéal est composé de 160 signes au minimum. 

4. Utiliser des synonymes 

Vous pouvez avoir recours à des synonymes du ou des mot(s) clé(s) afin d’éviter une trop grande répétition des termes et rendre la lecture plus agréable. Google a en effet mis en place un système intégrant les synonymes de manière connexe aux recherches. Par exemple, « peinture » et « tableau » décrivent le même concept. 

Veillez à ce que le résultat soit naturel. 

 5. Ajouter des sous-titres 

Un contenu bien référencé est structuré à l’aide de sous-titres. Ces derniers doivent être informatifs et permettre au lecteur et à Google de scanner rapidement la page.  
Insérez votre mot clé visé dans au moins un des sous-titres. 

 6. Compter 1 200 caractères au minimum soit 250 mots 

Ce n’est qu’à partir de 1200 signes (environ 250 mots) que Google considère qu’un article est pertinent. Il met très peu en avant les articles courts.  

Attention si votre article est trop long, je vous conseille de le découper en plusieurs pages pour améliorer l’engagement. Par exemple, si sa longueur dépasse 1000 mots. 

Idéalement, utilisez 2 ou 3 fois le mot clé visé dans l’article. Il n’y a pas de nombre idéal de répétition du mot clé mais évitez de le répéter trop de fois. 

7. Inclure des liens internes 

Pour favoriser davantage la visibilité de votre article, pensez à inclure au moins un lien pointant vers un article connexe de votre site. Si le mot clé visé fait partie du texte contenant l’url, c’est encore mieux. 

 8. Inclure des liens externes (avec précaution) 

Il est également recommandé d’avoir recours à des sources externes, c’est un b.a-ba. Choisissez-les néanmoins avec précaution : évitez d’insérer un lien actif vers une page du site d’un concurrent direct. Autrement, vous renforcez l’importance du concurrent dans les résultats de recherche. 

Je vous conseille d’insérer un lien vers un support d’un concurrent indirect ; par exemple vers une page Wikipedia, le site d’une institution ou encore le site d’une ville, etc. 

 9. Tagguer 

Dernière étape avant la publication : le taggage. Les tags permettent à votre article d’être listé selon la thématique abordée et d’être plus facilement trouvable par les moteurs de recherche et ainsi consulté par les internautesUtilisez-en 3 tout au plus et vérifiez s’ils existent déjà. 

Aussi, les tags doivent prendre la forme de nom complet ; par exemple, tapez « Kylian Mbappé» au lieu de juste « Mbappé », « Ile-de-France » et non « idf », etc.).  
Privilégiez également le singulier (exemple : « crise économique »). 

 10. Partager son article sur les réseaux sociaux 

Il est désormais temps de faire de la publicité pour votre article ! Un lien sur Twitter, Facebook ou d’autres réseaux sociaux peuvent faire accélérer l’indexation de votre article et ainsi optimiser sa présence sur Google, Google News en particulier. 

Ces 10 règles incontournables du SEO pour l’écriture web sont simples à suivre et ne requièrent pas de connaissances SEO avancées. Elles sont à la portée de n’importe quel rédacteur web, alors à vos claviers ! 

 

 

Télécharger la checklist générer du trafic sur votre site web en cinq étapes

WAX Interactive
Publié le par
WAX Interactive
Digitals that sells. And Beyond.
0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *